samedi 18 juillet 2015

Dette sur ordonance... (Ou la CMU diplomatique...)

Bah...
Une paille.
120 millions d'euros, quand on parle de centaines, voire de milliers de milliards de dette de nos pays d'Europe, (à commencer par la France) ça peut paraitre presque insignifiant.
Ça prend toute sa mesure quand on apprend que 120 millions d'euros, c'est l'ardoise que nous laissent les malades de nos pays "amis" qui viennent se faire soigner dans nos hôpitaux parisiens depuis des années, et qui se barrent sans passer par la caisse.
Ardoise qui, rappelons-le, ne concerne que les Hôpitaux de Paris, et doit s’ajouter à toutes les autres que doit comptabiliser l’Hôpital Public sur le reste du territoire.
 C vitale.jpg
 Il est vrai que notre système d'assurance maladie est en parfait équilibre, et peut se permettre de s'assoir sur ses factures. En effet, ce n’est pas comme si ses comptes étaient dans le rouge.

Il est bien connu que le fameux trou de la sécu qui ne se rebouche jamais, est devenu au fil du temps une sorte "d'héritage" que se refilent tous nos gouvernements successifs en même temps que les clés du ministère et la voiture avec chauffeur.
Chaque nouveau ministre arrive sur le chantier avec sa pelle mécanique toute neuve, et qu'on va voir ce qu'on va voir !...
Sauf que bien entendu, le godet est vide, et qu'au fond du cratère, ceux qui creusent ne prennent même plus la peine de lever la tête pour voir s’ils risquent de se prendre une tuile sur la tronche.
 trou.jpeg
Tout ça n'a évidemment pas échappé aux pays qui nous entourent, et notamment ceux du Maghreb qui traitent la protection sociales de leurs populations par-dessus la jambe, et dont  les budgets santé passent après ceux des mosquées,  et surtout, bien après  les caprices mégalomanes de leurs dictateurs déguisés en républicains.
Le champion toutes catégories étant comme chacun sait l’Algérie, qui à elle seule doit 34 millions d’euros aux hôpitaux de Paris, suivie de près par la Tunisie et le Maroc.


Les dirigeants de ces deux derniers qui  eux aussi ont oublié d’être cons, n’ont pas mis longtemps à comprendre, comme M. Bouteflika, que la France et son généreux système de santé, c’est "open bar", et qu’ils avaient tout intérêt de nous envoyer des Charters entiers de malades qui seront hospitalisés, soignés, traités, et qui rentreront au pays sans débourser un centime d’euros, mais avec une belle facture à entête de l’Hôpital Public, qui finira comme toutes les autres depuis des décennies : au fond de la corbeille.
On les comprend. Pourquoi se fatigueraient-ils à développer des systèmes de santé sophistiqués qui couteraient un bras, une jambe et une couille, alors qu’à une heure de vol de leur pays en ruine sociale, existe le plus grand parc d’attraction médical d’Europe, ouvert à tous, et gratuit ?...

On pourrait se dire qu’en ces périodes de crise, et pour ménager de bonnes relations diplomatiques, ces pays redevables seraient bien inspirés de solder ce passif, et qu’il serait de bon ton de régulariser ces dossiers et ceux à venir en instaurant des règles strictes.
La bonne blague !...
Quand on voit l'irresponsabilité inqualifiable de Marisol Touraine dès qu’on aborde le sujet, on mesure jusqu’où les présidents de ces pays "sang-sus" pourront encore et encore  s’assoir sur les  factures qu'ils nous doivent, et continuer de dilapider impunément l’argent du contribuable français qui lui, n’a pas d’autre choix que celui de renflouer…
Pitoyable démonstration du niveau d'inconsistance achevé de nos ministres en place, et de leur frilosité affligeante face aux sujets sensibles :



Difficile de ne pas être découragé, exaspéré devant de telles démonstrations de faiblesse et de soumission de nos politiques face à des Etats tout juste démocratiques et à peine sortis du moyen âge, mais que nous laissons année après année nous raquetter   ouvertement ,  un pied sur notre nuque,  en signe de repentance éternel d’un passé colonialiste pour lequel nous ne finirons jamais de nous excuser…

Alors petit contribuable français, ne te farcis pas la tête d’illusions !.
Tes médicaments continueront d’être dé-remboursés, tes lunettes et tes dents de plus en plus mal prises en charge, et tes cotisations de plus en plus lourdes. Tes hôpitaux seront soumis aux mêmes restrictions, son personnel sera de moins en moins nombreux et de plus en plus sous pression.

greve hosto.jpeg

Tu feras passer ta santé après d’autres dépenses faute de moyens, ta fille attendra que tu puisses payer l’orthodontiste pour lui redresser les dents, et la myopie de ton fils attendra que tu ais fini de payer l’orthodontiste pour prendre un rendez-vous chez l’ophtalmo…
Mais rassure toi, tes sacrifices n’auront pas été vains.
Tu auras montré ta solidarité et ton humanisme.
Grace à ton abnégation citoyenne, Abdelatif Boutéflika  reviendra se faire vider de ses polypes et de ses métastases de dictateur en décomposition par les chirurgiens haut de gamme du Val de Grace, et comme il le fait depuis 20 ans, il te posera la facture dans ta boite aux lettres  avant de remonter dans son jet présidentiel d’Air Algérie.
Et ne compte pas trop sur son état de santé "inquiétant" pour être débarrassé de ce fardeau... 
La bête est dure et tenace !:


Certes, tu seras privé de son habituel discours de gratitude  envers  la France et ses habitants, fameux rituel pendant lequel il s’appliquait à nous vomir et nous conchier méticuleusement…
Son état d’aubergine en pot ne lui permettant d’ouvrir la bouche que pour laisser s’échapper le surplus de bave stocké dans ses bajoues, et que ses loufiats viendront récupérer sur ses pompes avec une éponge avant la sécrétion suivante.

Mais sois fier et relève la tête, ami contribuable dévoué et désintéressé!
C’est ça  "l’élan solidaire entre les peuples"!...

Tu as juste pris un peu plus d’élan que les autres…

Eric.
http://static.blog4ever.com/2015/04/800718/artfichier_800718_4766750_201504253449373.jpg

1 commentaire :