samedi 11 juillet 2015

Les allocs' et la Kalach'....



L’État français finance le terrorisme islamiste, et a permis les attentats perpétrés sur son sol.

Dit comme ça, il est vrai que cela peut faire sauter au plafond...

Et pourtant.
L'intervention du député Marsaud il y a tout juste un an, est on ne peut plus claire et implacable.
Si la famille Merah a pu évoluer sur notre territoire, s'y radicaliser et développer cette haine viscérale de tout ce qui n'est pas arabe et musulman, c'est parce qu’elle a profité de cette naïveté complice que notre société de défroqués s’enorgueillit d'afficher.


Pire. On peut même dire que si les services sociaux ont arrosé de fric cette famille de barbares primitifs pendant des années, c'est avec l'argent de nos impôts. On peut donc en déduire que nous avons tous participé au "coaching Djihadiste" de ces tarés du Coran...
A notre corps défendant, certes, mais quand même.

A l'époque, la sortie d'Alain Marsaud devant le parlement lui avait valu les foudres de de toute la gauche pudibonde et bien pensante suspendue aux couilles catalanes d'un Manuel Valls en pleine crise d'autoritarisme hystérique.
Toute la diaspora socialiste s'était déchainée sur Tweeter, allant jusqu'à dire que sa question suscitait la nausée et sentait la xénophobie à plein nez...
Bien sûr...

Pourtant, au mois de mai dernier, c'est à dire un an jour pour jour, et deux attentats sanglants après cet incident, le député Marsaud rappelait à nouveau au ministre de l'intérieur les manquements coupables des services de l’État qui continuent d'alimenter en argent public les familles de djihadistes, et donc, financent leurs allés et venues en Syrie ou en Irak dans la plus parfaite tranquillité.
 
video

Et on écoute la réponse de Bernard Cazeneuve, nous annonçant paisiblement et avec un aplomb déconcertant, que 290 cas de djihadistes  présumés venaient de voir  leurs prestations sociales suspendues. Au passage, il est de bon ton de rappeler qu'il n'y a pas lieu de faire de polémique sur ce sujet, et que ce gouvernement n'a de leçon à recevoir de personne.

On comprend donc qu'il aura fallu un an plein pour qu'enfin les pouvoirs publics se décident à fermer le robinet.
Robinet qui sera donc resté ouvert en grand pendant des mois en attendant que les administrations concernées empêtrées dans leurs lourdeurs chroniques, se décident à croiser leurs fichiers.

Quand on connait Alain Marsaud et sa pondération, on sait que ses interventions ne sont jamais animées par la polémique stérile.
Cet ancien Patron de la cellule antiterroriste au Parquet de Paris sait de quoi il parle, et les arguments qu’il avance sont autrement plus crédibles et faciles à vérifier que les annonces de M. Cazeneuve, qui ne sait plus quoi inventer pour afficher un volontarisme acharné de l’Etat dans la lutte contre  le djihadisme…

 Djihadiste-en-Irak-assisté-en-France.jpg



Personnellement, à moins de m’en apporter la preuve, j’ai tendance à croire que M.Marsaud  brandit une terrible vérité. Et que l’administration poussive et archaïque de notre pays continuera, et pour longtemps encore, de financer sans même s’en apercevoir les déplacements, la formation, et l’organisation de ce choléra salafiste, et participera donc directement à sa radicalisation, sa haine de notre société et à ses ambitions destructrices.

Alors oui, je persiste à dire que tant qu’il restera un seul de ses abrutis enturbannés pour acheter un billet pour Istanbul avec le fric de ses allocs, nous n’aurons  même pas été capables de faire le plus élémentaire dans la lutte contre le terrorisme.
Notre pays, après des décennies de laxisme judiciaire et de postures frileuses vis-à-vis du fondamentalisme islamiste, portait déjà une part de responsabilité dans les carnages qui nous ont endeuillés ces derniers mois.
Il pourra y ajouter celle d’avoir par négligence, continué de  financer  une partie de ceux qui vont nous endeuiller demain…

Eric
http://static.blog4ever.com/2015/04/800718/artfichier_800718_4766750_201504253449373.jpg

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire